top of page

Comité Directeur

Présidente: Christine Dubi

Vice-présidente: Laura Morena

Secrétaire: Christiane Saam

Comptable: Véronique Jost

Responsable de la commission Technique: Ruben Espirito

Webmaster: Cédric Chuard

Membre: Nathan Constantin

Commission Technique

Responsable de la commission technique et moniteur: Ruben Espirito

Présidente: Christine Dubi

Responsable Matériel: Carlos Gouveia

Suppléant Matériel: Ricardo Gouveia

Moniteur en formation: Alexandre Lambrigger

Moniteur en formation: Kevin Durmus

Monitrice en formation: Laetitia Jost

Moniteur en formation: Nathan Constantin

La section des Samaritains d’Avenches depuis 1942

Durant la seconde guerre mondiale, nombre de familles devaient soigner les leurs malades ou accidentés. Souvent prises au dépourvu par des manques de connaissances, l’appel à des tiers plus expérimentés était d’un grand soutien.

Dans le but de venir en aide à ces familles souvent désemparées, quelques personnes décidèrent de créer la section des samaritains d’Avenches en août 1942. Très vite l’effectif passa à 50 membres actifs, dont seulement 4 hommes.

Ces gens allaient faire des soins à domicile et donnaient des cours à la population pour leur apprendre comment s’occuper des malades ou des blessés. Ils étaient aussi présents lors des manifestations, c’était souvent des marches commémoratives.

En 1970 les samaritains ont commencé à seconder l’équipe mobile pour le don du sang.

En 1974 les premiers cours de secouristes pour le permis de conduire ont été donnés. Cette même année la section a rejoint le plan ORCA (organisation en cas de catastrophe) avec une chaine de téléphone pour aller aider les professionnels si nécessaire.

En 2006 quelques membres ont rejoint le GAS (groupe d’appui samaritain) dans le but d’intervenir comme renforts lors d’évènements majeurs. Les concernés d’Avenches ne sont sortis qu’une seule fois pour l’accident du train à Granges-Marnand. En 2022 ce groupe a été dissous par manque d’interventions. C’est une page qui se tourne.

Les samaritains sont toujours en évolution. Dans le but d’être tous habillés de la même manière et d’avoir une meilleure visibilité, un premier uniforme a été introduit en 2009. Il y a maintenant un uniforme identique pour Vaud et Fribourg.

La qualité des interventions s’est aussi améliorée. Les formations IAS (Interassociation de Sauvetage) sont d’un haut niveau et nos samaritains sont plus à l’aise pour intervenir avec cette nouvelle approche. Celle ou celui qui travaille dans un poste sanitaire doit avoir le niveau IAS 2, effectuer un refresh de ce niveau tous les 2 ans et suivre 10 heures d’exercices au minimum par année. 

La section a aussi changé d’association en quittant celle du canton de Vaud pour rejoindre celle de Fribourg afin de simplifier l’organisation des activités qui sont principalement exercées avec les voisins fribourgeois mais aussi pour des questions de proximité liées à la formation, aux séances ou encore la mise à disposition de matériel par la faîtière. Nous gardons cependant de bons contacts avec l’ACVS (association cantonale vaudoise des samaritains).

Comme pour toutes les sections, nos activités pratiques se sont arrêtées durant près de deux ans à cause de la covid qui a paralysé le monde entier. Lors de la première vague, nous avons aidé nos médecins à exploiter un pôle covid pour effectuer les tests. Certains samaritains ont été formés pour faire les prélèvements nasopharyngés.

La situation s’est peu à peu normalisée et nous avons pu reprendre les activités comme avant.

 

La section compte actuellement 20 membres actifs, avec une parité parfaite entre femmes et hommes, ainsi que 7 membres passives.

 

Les missions des Samaritains sont:

Donner des cours tout public, aux entreprises, aux communes et aux clubs sportifs afin que le plus grand nombre de personnes soient à l’aise avec les gestes qui sauvent.

Pratiquer les gestes qui permettent de sauver des vies lors de manifestations.

Donner un aperçu de ce que nous faisons au passeport-vacances.

Former en continu notre personnel aux premiers secours.

Soutenir les professionnels lors du don du sang.

Promouvoir nos activités auprès de la population. 

Ce qui est le plus important pour le samaritain, c’est en premier lieu d’aider son prochain !

bottom of page